Faune et Plages de Manuel Antonio à Parque National de la Ballena (Uvita)

Un matin, nous décidons de prendre le bus local pour Uvita où il y a le parc marin de la Ballena. Une plage qui porte bien son nom, en raison de sa forme à marée basse. 2 heures de route pour environ 35km, le bus s’arrête tous les trois cents mètres…  Par contre, il passe dans de petits villages que nous n’aurions jamais vus en louant une voiture, il y a de jolis coins avec de belles petites maisons colorées en pleine nature.

DSC00525

Comme c’est un parc, nous devons payer l’entrée (6$). Nous avions lu que l’on pouvait faire du snorkling, la dame de l’entrée du parc nous confirme qu’avec la marée basse nous avons encore plus de deux heures devant nous pour aller sur le site marin. Ce parc est bondé l’été car les baleines viennent juste au large mais en cette saison, elles ne sont pas là. Il n’y a pratiquement personne à l’entrée. Nous trouvons donc du matériel à louer (15$ pour un un masque et deux tubas !!). Les palmes sont interdites…

Nous ne nous attendions pas à cette immensité de nature vierge et la sensation d’être « seul au monde » sur des plages à perte de vue ! A marée basse la mer laisse la place à d’énormes plages, vers 15h00 l’eau remonte et arrive pratiquement aux palmiers !

Il est rare d’être aussi seul sur un site pareil, j’ai du coup une vision des plages de Rimini avec tous les transats alignés et définitivement j’opte pour les endroits encore sauvages comme celui-ci !

 

DSC00765

DSC00754

DSC00753

les traces sont celles des tracteurs qui viennent sortir les bateaux de l’eau avec les remorques.

DSC00757

Cette trace c’est la moto d’un policier, y a pire comme ronde à faire… 😉

Nous mettons déjà pratiquement 30′ pour arriver vers les rochers de la queue de la baleine, endroit où l’on pourrait voir des fonds marins. Je remarque tout de suite que je ne vois pas de jardin de corail, c’est mauvais signe pour le snorkling 🙁

Je tente néanmoins une sortie masque et tuba et comme je le pressentais, une visibilité très mauvaise, que de petits rochers et quelques poissons mais pas de jardin de corail, ce sera donc baignade plutôt que rencontre avec les poissons (ce n’est pas un spot de snorkling, en tout cas pas depuis le bord). Je sens que pour le snorkling, il faudra attendre Cuba !!

DSC00772

DSC00774

DSC00769

Il est déjà temps de partir avant que la marée remonte, car cela va très vite !

Le ciel est menaçant au loin, c’est magnifique

DSC00758

DSC00785

DSC00782

En attendant le bus retour pour Quepos, nous entendons le bruit familier de nos aras rouges et bleus que nous n’avions pas encore réussi à voir de près et en se guidant du son, je m’approche d’un amandier et bingo, je les vois !!

Woaw, quel spectacle, ils se font une orgie d’amandes et ne s’envolent pas.

DSC00577

 

DSC00574

De vrais équilibristes !

DSC00537

La longueur de leur queue est impressionnante, ils doivent faire plus d’un mètre d’envergure, et quand ils volent on dirait des avions !

DSC00547

DSC00557

Quelle agilité pour tenir et ouvrir cette amande.

DSC00549

DSC00553

Un vrai coup de coeur pour ces perroquets qu’il faut voir voler en pleine nature.  Leurs cris sont vraiment perçants, ce serait insupportable en volière…

Autres rencontres du côté de chez nous ;-), une famille de mono titi qui passent régulièrement et qui ont « leurs 5 minutes ». Ils s’amusent comme des fous à sauter sur les toits des maisons, à se tirer la queue, de vrais gamins 😉

DSC00597

Ils ont la particularité d’être tout brun et d’ avoir cette tâche noire autour de la bouche, ce sont les plus petits singes qu’on peut voir au Costa Rica.

DSC00589

Pas de pitié pour les insectes !

DSC00588

DSC00595

Quelle dextérité avec ses mains !

DSC00587

Voici maintenant une créature directement sortie de Jurassic Parc

DSC00584

Imaginez le courir,  on dirait un mini velociraptore, toute la crête relevée et sautant comme un dinosaure. Celui-ci avait la queue coupée, mais cela n’avait pas l’air de le déranger !

DSC00583

Quel regard…

DSC00582

Je l’imagine me dire : « toi là-bas qu’est-ce que tu me veux ! »

DSC00578

Moment à ne pas rater, 17h20 , le coucher du soleil sur le Pacifique ! Nous trouvons le bar qui a THE vue…

DSC00607

Une petite Silver (bière costa ricaine légère)

DSC00606

Bienvenue au bar « El Avion »

DSC00604

Une vue d’enfer comme on dit !

DSC00603

DSC00602

 

DSC00600

Le spectacle commence…

DSC00613

DSC00616

DSC00620

 

DSC00623

 

DSC00628

DSC00627

ça mitraille…

DSC00626DSC00628

Il finira par se cacher derrière les nuages, mais le spectacle est grandiose !

La pénombre commence et voici la magie des lumières des restaurants

DSC00647

 

DSC00645

Presque finie la Silver…

DSC00642

 

  • Petit mot de conclusion
    Chaque jour, nous voyons quelque chose que nous n’avions pas encore vu, que ce soit un animal, un paysage ou une situation. Le choix de prendre les transports publics me plaît car nous vivons un peu comme les locaux. Il y a beaucoup de retraités américains ou canadiens qui viennent passer 4 mois par année au chaud, à la saison sèche, de décembre à avril. J’ai l’impression de parler autant anglais qu’espagnol du coup 😉
    A Quepos, il y a plusieurs fois par semaine de la musique rock en live au restaurant « Dos Locos », et c’est bondé à chaque fois, les gens dansent entre les tables et quand il n’y a plus de place, ils vont carrément sur le trottoir pour danser… La guitariste est la propriétaire qui me loue le bungalow.
    Demain samedi mon programme est d’aller faire le marché sur le bord de mer et d’écouter le groupe rock l’après-midi à Dos Locos.
    Le voyage prend un nouveau tournant, j’ai raccompagné mon amie Nathalie à San José à qui je souhaite un bon retour. Nous avons vécu des moments magiques à découvrir ce pays tellement enchanteur.
    Je suis donc seule dans mon petit paradis…
    Mais pour seulement une dizaine de jours, car de nouveaux amis (Coco, Stef et Cyril) arrivent le 28 décembre !
    La musique que j’écoute en boucle est du style Bachata, ça ne peut que redonner la pêche !Pour le prochain article, je vais apprendre à poster toutes mes vidéos ! 😉
  • Suite au prochain épisode…

 

Partager:

Articles connexes

Noël au pays des Toucans

Etant un pays majoritairement catholique, la fête de Noël est très importante ici. Chaque maison a fait ses jolies décorations, souvent très kitch, et dans la rue sont vendus les petits chapeaux qui clignotent, j’avoue j’ai failli craquer 😉   Je suis toujours à la

S'évader!

ALOHA- MAHALO

  Hawaï : 15 au 21 février 2016 Après trois jours à Vegas, j’ai hâte d’arriver à Hawaï, cet archipel perdu au milieu du Pacifique. J’atterris à Honolulu sur l’île Ahoa et me demandais si on allait m’accueillir avec un collier de fleurs… Cela se

S'évader!